Saison 2011-2012

 L'Union
 
 

Montée en N2 pour les Laféroises


 

Publié le samedi 23 juin 2012


 

 L'équipe féminine de volley-ball a été reçue à l'hôtel de ville de La Fère par le maire, Raymond Deneuville et l'adjoint aux sports, Jean Lavisse.

Créé en 1971, le club vient de remporter le championnat par poules en N3, n'enregistrant qu'une seule défaite sur l'année.
Le club avait déjà remporté, à plusieurs reprises, la coupe de Picardie mais avec cette montée 2e division nationale, c'est autre chose !
Le staff de direction, le président Joël Cuvillier, l'entraîneur Gaëtan Cyrulik et la capitaine de l'équipe Anne-Sophie Moreau ont partagé cette grande satisfaction avec les joueuses.
L'entraînement reprendra de manière intensive dès le mois d'août.
Un bel exemple pour les autres équipes du club, les poussines, les minimes et les cadettes.

 
 

 
 
 
 
 
 
 
 

Les poussines en 2e place

 

Publié le lundi 28 mai 2012

 
Le volley axonais n'a pas à rougir de ses plus jeunes recrues.

Le volley axonais n'a pas à rougir de ses plus jeunes recrues.


 

 

Pour la dernière journée du championnat départemental poussins de volley-ball, cinq clubs étaient représentés au parc de la Marquette d'Itancourt : Saint-Quentin, La Fère, Chauny, Soissons et Itancourt.
Les jeunes pupilles du président Yvon Delval ont fait mieux que se défendre, terminant deuxième de ce tournoi. Elles s'inclinent devant les poussines 1 laféroises, premières de cette dernière journée. Match perdu 2-0, premier set 5-15 et deuxième set 0-15.
Auparavant, elles s'étaient imposées 2-0 face à Soissons, avec 15-7 dans le premier set et 15-10 dans le second. Contre La Fère 2, elles avaient également gagné leur match 2-0.

Avec la création d'un championnat régional R3, minimes, juniors et adultes, le club itancourtois recrute des joueuses de toutes les catégories, contacter Yvon Delval au             03-23-68-54-91      .

 
 
 
 
 

Clap de fin en beauté pour La Fère (Coupe de Picardie)


 

Publié le mardi 15 mai 2012

 
Coupe de Picardie et montée en Nationale 2. La Fère n'a vraiment pas fait les choses à moitié cette saison !	            (Photo G.H.)

Coupe de Picardie et montée en Nationale 2. La Fère n'a vraiment pas fait les choses à moitié cette saison ! (Photo G.H.)


Après s’être adjugée une montée en Nationale 2, la formation laféroise s’est offert samedi, en fin d’après-midi, la Coupe de Picardie.

 

Que ce fut dur ! Mais au final, le trophée est tout de même reparti dans l'Aisne et plus précisément à La Fère. En effet, samedi, en toute fin d'après-midi, les Laféroises ont remporté la Coupe de Picardie aux dépens d'Amiens Longueau (Nationale 3).  Mais le match a été plus difficile que le classement des deux formations le laissait présager. « Il faut dire qu'elles n'ont pas fait un gros match, souligne Gaëtan Cyrulik, l'entraîneur axonais.  Les filles ne peuvent pas avoir la même motivation qu'en championnat ! »
Les équipières d'Anne-Sophie Moreau, capitaine laféroise, perdent le premier set en se faisant doubler en toute fin de set alors qu'elles étaient jusque-là toujours devant au score (25-19).
C'est alors que Gaëtan Cyrulik décide de changer son organisation. Sandrine Dujon et Karine Birnbaum prennent place au centre, tandis qu'Eugénie Tatar et Pamela Quizy deviennent poste 4. Formule gagnante puisque les deux sets suivants sont gagnés relativement facilement. Dans le quatrième, les Amiénoises s'accrochent, mais finissent par céder devant le métier des Laféroises (27-29).

« On voulait faire plaisir à Joël Cuvillier »

Moralité, le groupe laférois termine donc sa meilleure saison par une victoire et ramène un trophée à la ville. « C'était d'ailleurs notre seul but en jouant cette coupe de Picardie. On voulait faire plaisir à notre président, Joël Cuvillier, qui travaille beaucoup pour le club. Il nous soutient en permanence. On voulait lui permettre d'apporter à la ville un titre supplémentaire.» Avant de conclure : « j'ai également pu faire tourner l'effectif ce soir (samedi), et faire jouer nos deux cadettes Claire Monnier et Chloé Moreau. On a encore une semaine d'entraînement de prévu, puis on va fêter notrtre montée avant de penser au recrutement pour notre première saison en Nationale 2. Une tâche pas si aisée que cela pour un club d'une petite ville comme La Fère et ses 3000 habitants».

 

  • AMIENS LONGUEAU (N3) 1 - 3 LA FERE (N3)

(19-25, 25-21 25-15, 29-27)
Compiègne - Gymnase du Lycée Charles-de-Gaulle.

- La Fère : A.-S. Moreau (capitaine), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Birnbaum, Okuwiezski, Monnier et C. Moreau. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.



L'Union
 
 

La Fère, jusqu'au bout


Publié le lundi 14 mai 2012 

Karine Birnbaum et la Fère ont tout expédié sur leur passage cette saison.

Karine Birnbaum et la Fère ont tout expédié sur leur passage cette saison.

La Fère termine sa brillante saison par une victoire en Coupe de Picardie. Après sa première place finale en championnat de N3, c'est un trophée important que Joël Cuvillier, président laférois, va pouvoir remettre à sa municipalité.

Peu motivé pour cette épreuve de fin de saison, le groupe entraîné par Gaëtan Cyrulik a fait l'effort nécessaire pour offrir ce titre à son président en remerciement de son travail à la tête du club et pour son soutien permanent.
Après un premier set au terme duquel La Fère se fait surprendre, le technicien axonais réorganise son équipe.
ll fait tourner l'effectif avec ses deux cadettes Monnier et Moreau et empoche ainsi les trois sets suivants, le dernier plus difficilement devant Amiens, qui ne lâche, pourtant, rien.
Encore une semaine d'entraînement et la saison 2011-2012 sera terminée pour les filles de La Fère.
Mais pas pour le président et l'entraîneur qui vont maintenant s'atteler à une lourde tâche, constituer un groupe capable de bien figurer en N2.
Et cela passe par un recrutement, pour d'abord remplacer Michaëla Vencovska, la Tchèque rentrée dans son pays, et renforcer l'équipe afin de ne pas faire l'ascenseur immédiatement.
Une lourde tâche pour un club qui sera certainement l'un des petits Poucets à ce niveau.

 
 
 
 
 
 
 

 Saint-Quentin et La Fère font le plein (Coupe de l'Aisne poussin(e)s)

 

Publié le mercredi 18 avril 2012

 
Les poussins saint-quentinois ont fait carton plein chez les poussins.

Les poussins saint-quentinois ont fait carton plein chez les poussins.


La finale départementale des poussins et poussines s'est déroulée samedi à La Fère. Saint-Quentin et La Fère sont les grands gagnants de la journée.

 

Poussins

Poule A : Saint-Quentin - Soissons/Billy (B) : 25-6 ; Chauny (B) - Laon (B) : 25-17 ; Saint-Quentin - Chauny (B) : 25-7 ; Laon - Soissons/Billy : 25-19 ; Saint-Quentin - Laon : 25-8 ; Chauny (B) - Soissons/Billy (B) : 25-11.

Poule B : Saint-Quentin (B) - Chauny (C) : 25-14 ; Chauny - Soissons/Billy : 25-17 ; Saint-Quentin (B) - Soissons/Billy : 25-14 ; Chauny - Chauny (C) : 25-19 ; Saint-Quentin (B) - Chauny : 25-22 ; Chauny (C) - Soissons/Billy : 25-7.

Finales : Saint-Quentin - Saint-Quentin (B) : 25-13 ; Chauny - Chauny (B) : 25-6 ; Laon - Chauny (C) : 12-25 ; Soissons/Billy - Soissons/Billy (B) : 25-6.

 

Classement final : 1. Saint-Quentin ; 2. Saint-Quentin (B) ; 3. Chauny ; 4. Chauny (B) ; 5. Chauny (C) ; 6. Laon ; 7. Soissons/Billy ; 8. Soissons/Billy (B).

Poussines

Poule A : La Fère - Itancourt (B) : 25-6 ; Soissons/Billy (B) - Villers (B) : 22-25 ; La Fère - Villers (B) : 25-9 ; Soissons/Billy (B) - Itancourt (B) : 25-21 ; La Fère - Soissons/Billy (B) : 25-12 ; Itancourt (B) - Villers (B) : 19-25.

Poule B : Soissons/Billy - Soissons/Billy (C) : 25-9 ; Villers - Château : 25-13 ; Soissons/Billy - Château : 25-9 ; Villers - Soissons/Billy (C) : 25-15 ; Soissons/Billy - Villers : 25-18 ; Soissons/Billy (C) - Château : 25-20.
Finales : La Fère - Soissons/Billy : 25-14 ; Villers (B) - Villers : 18-25 ; Soissons/Billy (B) - Soissons/Billy (C) : 25-16 ; Itancourt (B) - Château : 27-25.

Classement final : 1. La Fère ; 2. Soissons/Billy ; 3. Villers-Cotterêts ; 4. Villers-Cotterêts (B) ; 5. Soissons/Billy (B) ; 6. Soissons/Billy (C) ; 7. Itancourt (B) ; 8. Château-Thierry.

Classement complémentaire débutantes : 1. La Fère (B) ; 2. Itancourt ; 3. Soissons/Billy (F) ; 4. Soissons/Billy (E) ; 5. Soissons/Billy (G).

 
 
 
L'Union
 

La Fère y est presque

 

Publié le lundi 16 avril 2012

 
Karine Birnbaum peut regarder vers le haut, la première place n'est pas loin.

Karine Birnbaum peut regarder vers le haut, la première place n'est pas loin.

 

La Fère bat Wattignies 3-1.

 

Handicapé par l'absence sur blessure de Paméla Quizy, le leader laférois a eu beaucoup de mal pour battre Wattignies, une des meilleures équipes de la poule.
Il a fallu quatre sets très accrochés pour connaître le nom du vainqueur.
La première place est pratiquement acquise.

Potel décisive


En début de partie, La Fère fait la course devant, sans pour autant se détacher nettement, mais suffisamment pour l'emporter 25-21. Le métier des coéquipières d'Anne Sophie Moreau va parler dans le deuxième set.
Menées 13-18, elles vont bénéficier d'excellents services de Karine Birnbaum pour recoller à 21-22. Mais à 21-24 le set semble bien perdu. Elles vont alors enchaîner un 6-1 pour empocher ce set (27-25) sur deux aces d'Agathe Potel.
Menées 2-0, les Nordistes ne vont pourtant rien lâcher en remportant le troisième set.
Le quatrième set sera le dernier. Conclu 25-20, le set de la gagne ouvre les portes d'une victoire qui leur assure quasiment la première place du championnat.
Il reste bien un match à disputer et à gagner aux filles de Gaëtan Cyrulic, mais il se disputera à Pont-à-Mousson (10e). Un adversaire, à priori, à la portée des Axonaises.
Attention cependant à ne pas avoir d'autres blessées d'ici là, elles ne sont plus que six opérationnelles pour ce match.

Gaëtan Cyrulik (La Fère) : « Je ne pouvais faire aucun changement, même pour deux minutes pour permettre aux filles de se reprendre après une mauvaise séquence. Attention, Pont-à-Mousson peut, sur un match, nous poser des problèmes. J'attendrai dimanche prochain pour parler de première place. »

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La Fère s'offre la Nationale 2 


 

Publié le mardi 10 avril 2012

 
Assuré d'accéder en N2, La Fère souhaite désormais terminer premier de sa poule.

                                        Assuré d'accéder en N2, La Fère souhaite désormais terminer premier de sa poule.


Embrassades. Accolades interminables. Vendredi soir, au terme du derby face à Villers-Cotterêts, l'émotion s'est emparée des Laféroises.

 

Un sentiment légitime, puisque le succès 3-0 permet à l'équipe axonaise d'accéder en Nationale 2 la saison prochaine, alors même qu'il reste encore deux matches de championnat à jouer. Quoiqu'il arrive, avec 56 points au compteur, La Fère sait qu'il terminera au pire meilleur deuxième de N3.
« Tout ce que je voulais, c'était monter, et elles l'ont fait, avoue avec beaucoup d'émotion Gaëtan Cyrulik, l'entraîneur laférois. Je suis vraiment ému. Cela fait un moment que je suis là, et c'est une belle récompense ! » Pour le technicien axonais, l'accession est la juste récompense de quatre années de besogne, avec un groupe qui n'a que peu changé depuis son arrivée.
Et que dire de la partition rendue par ses filles. Un match réalisé, face au voisin cotterézien, avec très peu de fausses notes. « Je n'avais même pas besoin de prendre des temps morts tellement c'était beau ! Et quand Villers en prenait un, je ne savais même pas quoi dire. J'ai rarement vu des cafouillages de la part de mon équipe. Je suis vraiment fier d'elles. »
Les seules frayeurs que se sont faites les Laféroises sont les points perdus lors du troisième acte. Leur réception étant mise à mal par les coups de boutoir assénés au service par Villers-Cotterêts (19-13 puis 20-20). Mais jamais La Fère n'a craqué. Les deux aces consécutifs d'Agathe Potel ont permis à tout un groupe de prendre les trois points face au voisin cotterézien.
La Fère, bien qu'ayant déjà validé son ticket pour la Nationale 2, a bien l'intention de finir l'année en fanfare et de tout faire pour participer aux phases finales du championnat de France de Nationale 3.

 

  • LA FERE 3 - 0 VILLERS-COTTERETS

( 25-19 ; 25-16 ; 25-23)
Complexe sportif. Arbitrage de MM. Ben Hamed et Paga. Points marqués : 133 (75+58). Durée : 1h10.

- La Fère : Tatar, Potel, Vencovska, Dujon, Moreau (capitaine), Quizy, Birnbaum. Libero : Monnier. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.
- Villers-Cotterêts : Nugue (capitaine), Mohammed, Pelletier, Dudiot, Lapeyre, Laine, Bakima. Libero : Houchot. Entraîneur : Serge Edongo.

 
L'Union
 
 

La Fère accède à la N2

 

Publié le dimanche 08 avril 2012

LA FERE (Aisne). Avec sa nette victoire et les trois points qui vont avec, La Fère a mathématiquement assuré sa montée en Nationale 2. Les filles de Gaëtan Cyrulik termineront, au pire, dans les deux meilleurs deuxièmes du championnat. Vendredi, en match avancé de la 22e journée, les Laféroises ont gagné le derby axonais qui représentait le dernier véritable obstacle de leur fin de saison. Le premier set était une promenade de santé devant le déchet au service des Cotteréziennes. Le troisième acte correspondait au réveil d'une équipe de Villers-Cotterêts, plus fringante qui aurait pu empocher la mise.

Potel décisive


Mais c'était sans compter les services percutants d'Agathe Potel qui a aligné deux aces pour finir le set et le match. La montée en Nationale 2 acquise, Moreau et ses copines ne veulent pas en rester là. Elles comptent bien gagner les deux derniers matches de la saison régulière, finir en tête de la poule D et participer à la phase finale du championnat de France N3. La saison est loin d'être finie.

 
 
 
L'Union
 
 

A chacun sa motivation

 

Publié le vendredi 06 avril 2012


 
La Cotterézienne Gaëlle Dudiot est motivée comme jamais pour faire tomber le leader.

La Cotterézienne Gaëlle Dudiot est motivée comme jamais pour faire tomber le leader. 

Pour ce match avancé de la 22e journée, La Fère et Villers-Cotterêts auront de bonnes raisons de vouloir s'imposer. C'est d'abord un derby, à l'occasion duquel chaque équipe veut montrer sa suprématie sur le département.
Ce soir, La Fère va tenter de préserver sa première place au classement : une victoire serait appréciable, 3-0 ou 3-1, afin de prendre trois points et rester devant Terville- Florange, avec comme perspective de participer à la phase finale du championnat de N3.
Quant aux visiteuses (3es), les motivations ne manquent pas : effacer le faux pas à domicile du match aller, rester invaincues depuis le début des matches retours et se « payer » les deux équipes qui vont monter en Nationale 2 (Terville-Florange et La Fère), histoire de justifier à l'avance l'objectif de la saison prochaine.

Gaëtan CYRULIK (La Fère) : « On va prendre ce match comme les autres, de toute façon, on sait maintenant que tous nos adversaires sont doublement motivés pour battre le leader. Pour l'instant, entre nous, on ne parle ni de finale de championnat N3, ni de montée, mais uniquement du plaisir de jouer et de gagner. On va laisser la pression à nos adversaires et jouer notre jeu, en espérant ne pas avoir de blessées pour nos derniers matches. »

20 H 30, AU COMPLEXE SPORTIF DE LA FERE
LA FERE : Moreau (cap.), Tatar, Vencovska, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Birnbaum, Okuwiezski, Monnier.
VILLERS-COTTERETS : Nugues (cap.), Dudiot, Houchot, Pelletier, Mohamed, Lamazou, Lapeyre, Bakima, Chelaoui.
Arbitres : MM. Ben-Hamed et Paga.
22e JOURNEE. - Ce soir, 20 h 30 : LA FERE (1er, 53 points) - VILLERS-COTTERETS (3e, 42). Dimanche 29 avril, 14 heures : Chaville/Sèvres (9e, 23) - Boulogne-Billancourt (11e, 15), Reims (6e, 28) - Lys-lez-Lannoy/Lille Métropole (4e, 34), Terville/Florange (2e, 52) - Pont-à-Mousson (10e, 17), Savigny (7e, 24) - Wattignies (5e, 32), Yerres (8e, 23) - Levallois (12e, 2).

 
 
 

La Nationale 2 se précise pour La Fère (Autres nationaux)

 

Publié le mardi 03 avril 2012

SAVIGNY - LA FERE : 1-3 (25-27, 25-23, 10-25, 26-28)
Arbitrage de MM. Percevic et De Véra.
- Le groupe de La Fère : Moreau (cap.), Tatar, Vencovska, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Birnbaum et Monnier. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.
- Gaëtan Cyrulik (entraîneur de La Fère) : « Comme je le pensais, on va être attendu partout. Nos adversaires vont vouloir faire tomber le leader de la poule. On prend encore trois points, mais ça n'a pas été facile. En face, elles ont bien joué et ont bien failli nous emmener au tie-break. On a dû sauver plusieurs balles de set pour éviter ce tie-break. Rien ne sera gagné d'avance, d'ici la fin de saison. »



 

La Fère prend les commandes (Nationale 3)

Publié le mardi 27 mars 201

Stressée en début de match, La fere a su élever son niveau de jeu pour s'imposer. 				         (Photo G.H.).

Stressée en début de match, La fere a su élever son niveau de jeu pour s'imposer. (Photo G.H.).


La Fère est devenu le nouveau leader de la poule D du championnat de Nationale 3 en battant Terville ce dimanche, à domicile salle du complexe sportif.

 

Une victoire 3 sets à 1 qui lui donne tout à la fois une revanche sur le match aller, la première place de la poule D avec un point de mieux que Terville et la possibilité de jouer la finale du championnat de France de N3. Pour cela il faudra garder cette première place en fin de saison, et la probable montée en Nationale 2, soit comme premier de poule, soit comme meilleur deuxième.

La peur au ventre

Un résultat qui n'était pas gagné d'avance tant l'équipe de Terville impressionnait avant la rencontre, avec une joueuse venue de leur équipe pro. À tel point que l'équipe du président Joël Cuvillier démarrait le rencontre la peur au ventre, fébrile comme pas possible, incapable de passer un service, 4-8 au premier temps mort technique. Un écart qu'elles ne combleront pas. Après cette perte du set on ne donnait pas trop de chance de l'emporter aux Laféroises qui répétaient exactement les mêmes erreurs en début du deuxième set. Il ne restait alors pour Gaëtan Cyrulik qu'une solution, une grosse colère pour réveiller son équipe. Une élévation de voix inhabituelle chez lui, mais diablement efficace puisqu'à partir de cet instant le boss sur le terrain était La Fère. Et même si le gain du deuxième set résulte d'une petite série de cadeaux des visiteuses, qui terminent ce set par deux services dans le filet, les deux sets suivants ne souffrent d'aucunes contestations. La Fère a pris l'ascendant et ne relâchera pas son étreinte. Deux derniers sets conclus sur le même score, 25-19, pour une victoire 3-1 et les trois points qui donnent, à quatre journées de la fin de saison, au moins l'assurance de terminer dans les deux premiers et de s'ouvrir les portes de la Nationale 2.

  • LA FERE 3-1 TERVILLE

(19-25 en 25', 26-24 en 30', 25-19 en 25', 25-19 en 29')
Arbitrage de MM Thézenas et Zarosinski. 100 spectateurs

- Le groupe de La Fère : Moreau (cap.), Tatar, Vencovska, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Birnbaum et Monnier. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.

 
 
L'Union
 

Le très bon coup

 

Publié le lundi 26 mars 2012 

De la joie dans les rangs laférois. Maintenant, il faut aller au bout.

De la joie dans les rangs laférois. Maintenant, il faut aller au bout.

C'est sur le score idéal de 3-1 que La Fère empoche les trois points de la victoire, qui lui permettent juste de doubler son adversaire du jour.
Romain Pitou, l'entraîneur tervillois, était pourtant confiant avant la rencontre en rappelant le score aller (3-0) et surtout en se remémorant la supériorité affichée ce jour là par son équipe.
Une confiance accrue après le premier set gagné (25-19) sur une formation locale trop fébrile. Qu'on en juge, les Laféroises n'avaient pas passé un seul service au moment du premier temps mort technique et étaient menées 4-8, via des cadeaux à l'adversaire.
Malgré un léger mieux, elles traînaient ce boulet jusqu'à la fin du set. Bis repetitae au début du deuxième, trois nouvelles offrandes sous forme d'autant de services dans le filet. On pouvait alors craindre le pire...


Le coach se lève...
Moment alors choisi par Gaëtan Cyrulik, technicien local, pour élever la voix. Une saine colère qui a eu le don de réveiller son équipe. Et quel réveil !
Un retour d'abord dans cette manche bouclée sur trois boulettes lorraines (deux services filet et une faute de placement). Terville, peu habitué à être bousculé - une équipe très jeune -, subissait alors la domination continue d'un groupe laférois euphorique qui démarrait en trombe les deux sets suivants : 10-3 dans le troisième set et 10-4 dans le quatrième.
Autant d'écarts impossibles à combler, même pour le leader d'alors.

Gaëtan CYRULIK (entraîneur de La Fère) : « Les filles se sont investies à fond pour obtenir ce résultat. Il nous faut maintenant conserver notre première place et ce ne sera pas facile. J’ai eu peur en début de match en voyant la composition de Terville, venu avec un joueuse habituée chez les pros et en voyant mon équipe bien fébrile. Heureusement, c’est passé au fur et à mesure du match et on a pu produire du jeu, à notre niveau ».

 
 

Le volley-ball club en appelle aux supporters 

Publié le vendredi 23 mars 2012

 
Les volleyeuses comptent sur l'aide du public pour remporter le match face à Terville, dimanche.

Les volleyeuses comptent sur l'aide du public pour remporter le match face à Terville, dimanche.


La rencontre de dimanche sera décisive pour les joueuses du Volley-ball club laférois. La montée historique en Nationale 2 n’est plus très loin. Impressions.

 

Dans les rangs du Volley-ball club laférois, les dirigeants et les supporters de l'équipe féminine s'apprêtent à vivre un grand moment riche en émotions. Ce dimanche après-midi à 15 heures, les filles vont jouer face à Terville, le match le plus important depuis l'accession de l'équipe en Nationale 3.
Un match qui pourrait permettre en cas de victoire d'accrocher la première place de leur poule et d'envisager une possible montée en Nationale 2, le plus haut niveau sportif jamais atteint par un club laférois.
Mais au-delà du résultat, ce sera à n'en pas douter une rencontre de haut niveau qui va être proposée par les deux protagonistes, en rappelant que l'entrée du complexe sportif, rue Vauban, est toujours gratuite.
Joël Cuvillier, le président du club de la cité de l'Artilleur compte sur le public pour encourager son équipe féminine. Une manière de poursuivre la belle aventure entamée depuis le début de la saison.

Un beau spectacle attendu

« En début d'année, on visait la cinquième place. A Noël, on avait envie du podium et aujourd'hui on veut la première place. Et dimanche, on souhaite avoir derrière nous le public le plus nombreux possible car l'adversaire est de taille. L'équipe qu'entraîne Gaëtan Cyrulik depuis maintenant quatre ans est motivée à plus d'un titre. La victoire d'abord. C'est une équipe qui veut toujours gagner. On veut la première place de la poule pour aller disputer la finale du championnat de France N3, et la montée en N2. En échange du soutien espéré des supporters, je crois qu'on va offrir un beau spectacle sportif, alliant qualité du jeu et importance du résultat », s'enthousiasme le président du club.
Même constat pour Gaëtan Cyrulik, l'entraîneur de l'équipe : la rencontre promet d'être belle. « Je suis sûr d'une chose, ça va être un beau match. On s'y prépare à l'entraînement depuis un mois, physiquement et psychiquement. Les deux équipes sont très proches l'une de l'autre, et peut-être que l'apport de supporters fera la différence. Ce sera bien d'avoir toute la ville derrière nous pour cette fête du volley », commente-t-il.
Parmi les supporters annoncés, deux habitués des rencontres à domicile seront à n'en pas douter de la partie. Jean Lavisse, l'adjoint aux sports, est le premier supporter de la municipalité.
Et Michel Méresse, le président du club de handball, qui sera bien là comme d'habitude. Il va abandonner son équipe en déplacement à Creil en coupe de Picardie pour encourager l'équipe féminine de volley, comme il l'a promis à son ami Joël Cuvillier.
La Fère - Terville, au complexe sportif, rue Vauban à La Fère - 15 heures, entrée gratuite.

 
 
L'Union
 

Joël CUVILLIER (volley-ball) Cap sur la N2

 

Publié le jeudi 22 mars 2012

Joël Cuvillier vit une saison exceptionnelle à la tête de son club. Un titre et une accession ponctueraient à merveille ce bel exercice.

Joël Cuvillier vit une saison exceptionnelle à la tête de son club. Un titre et une accession ponctueraient à merveille ce bel exercice.


Aisne. Dimanche, le destin du VC La Fère pourrait basculer. Le petit club est en passe d'entrer dans une nouvelle dimension. Joël Cuvillier, son président, est prêt à mener la métamorphose.

 

JAMAIS, en 41 années d'existence, le VC Laférois n'avait été aussi proche de la N2. Dimanche, les filles du président Joël Cuvillier vont affronter le leader de leur poule, la réserve de Terville, qui les précède de deux longueurs. Autant dire que la première place, et donc l'accession, se jouera ce dimanche au complexe sportif de La Fère.
L'occasion était donc rêvée de s'entretenir avec l'homme fort du VCL en place depuis une quinzaine d'années. Cet ancien volleyeur, qui affiche près de 30 ans de fidélité à son club, a toujours la foi. Plus que jamais.


Imaginiez-vous, en début de saison, voir votre équipe jouer le titre face à la réserve de Terville ?
« Honnêtement non ! (rire) Je savais que nous avions une bonne petite équipe mais je pensais que des clubs comme Terville, Villers-Cotterêts, Reims ou Wattignies seraient devant nous. Finir dans les cinq premiers aurait déjà été une très bonne chose ! »


Qu'est ce qui a modifié les ambitions ?
« Au fil des matches, on a vite vu que l'équipe était plus compétitive que prévu. Gaëtan (Cyrulik, l'entraîneur) m'a aussi dit qu'il y avait peut-être quelque chose à faire. Les filles étaient assidues aux entraînements. A la fin de la phase aller, nous voulions finir sur le podium. Aujourd'hui, on brigue clairement la place de leader ! »


Cette première place serait-elle un cadeau empoisonné ?
« Absolument pas ! La Fère est une ville de 3 000 habitants et le club n'a pas de grosses structures, même si notre salle répond aux exigences fédérales en cas d'accession en N2. J'ai simplement demandé aux filles de bien réfléchir et de savoir ce qu'elles voulaient (*) ! Au début, elles ne souhaitaient pas monter par peur des contraintes sportives et logistiques. Aujourd'hui, le discours a changé et elles m'ont clairement affirmé qu'elles voulaient rejoindre la N2 ! »


La N2 est-elle viable pour un club comme La Fère ?
« Une chose est certaine, nous ne monterons pas pour amuser la galerie et faire un aller-retour express. Je suis en train de plancher sur un budget prévisionnel. La municipalité veut nous soutenir, j'espère que le Conseil général en fera de même. De toute façon, si nous battons Terville, le comité directeur va vite se réunir pour dessiner les contours de la saison prochaine. »


Cette accession va-t-elle entraîner des bouleversements au sein de l'effectif ?
« On ne peut pas jouer en N2 avec cette équipe. Il nous faut renforcer quantitativement et qualitativement le groupe. Des filles ont déjà été contactées et nous aimerions attirer une joueuse d'Excellence (deuxième niveau national) ou de N1. Nous allons accélérer la chose après le résultat de dimanche. L'objectif n'est pas de déséquilibrer le groupe actuel mais d'en former un d'une dizaine de joueuses de niveau national. Nous savons que la première saison de N2 sera la plus difficile. Il faudra être prêt tout de suite. »


Ce succès sportif a-t-il fait naître un engouement populaire pour le volley à La Fère ?
« Hélas, c'est la catastrophe ! La moitié des Laférois ne sait même pas qu'une équipe de volley existe dans sa ville ! Lorsqu'il y a 30 spectateurs, je suis un président heureux (rire) ! Nous aimerions profiter de ce choc pour fidéliser un peu de public et attirer quelques curieux mais ce sera difficile. »


Une défaite face à Terville réduirait-elle vos chances d'accession ?
« Non, puisque nous pourrions accéder à la N2 en tant que meilleur deuxième. Il faudrait tout de même réussir une fin de championnat (4 matches) sans faute pour être tranquille. Mais les filles veulent absolument la première place. Elles sont motivées en se souvenant, qu'à l'aller, la réserve tervilloise avait aligné une pro qui nous avait fait très mal. »

(*) Si La Fère finissait en tête de sa poule et refusait l'accession en N2, l'équipe serait ipso facto reléguée en Régionale 1. En revanche, si les Laféroises refusaient l'accession alors qu'elles terminent deuxièmes, elles repartiraient en N3 mais seraient interdites d'accession la saison suivante.

 

 
Propos recueillis par Frédéric HOURIEZ
 
L'Union
 

La Fère, tournée vers Terville

Publié le lundi 12 mars 2012

La Fère revient de son déplacement en banlieue parisienne avec une nouvelle victoire sur le score de 3 sets à 0, la neuvième cette année.
Une formalité pour les filles de Gaëtan Cyrulik dans le cadre de la 17e journée de championnat, tant l'écart était grand entre les deux équipes, entre le deuxième, La Fère, et le dernier, Levallois, qui subit là sa 17e défaite en autant de matchs.

Ligne droite
Le technicien laférois reconnaît « que, en face, c'était une petite équipe. Les filles n'étaient pas très motivées pour ce déplacement. Du coup, on n'a pas pu vraiment « faire chauffer la machine » et préparer nos cinq derniers matchs »
Les regards laférois sont maintenant tournés vers la rencontre à domicile contre Terville, leader de la poule. Une victoire laféroise propulserait les protégées du président Joël Cuvellier vers la Nationale 2, une défaite leur donnant, encore, la possibilité d'y accéder en tant que meilleur deuxième.

LEVALLOIS. – La Fère bat Levallois 3-0 (25-16, 25-12, 25-12). Arbitres: Mme Delhodde et M. Cazalet.
LA FÈRE: Moreau (cap.),  Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Vencovska, Birnbaum, Monnier, Okuwiezski. Entraîneur: Gaëtan Cyrulik.

 
 
L'Union
 

A priori, jouable…


 

Publié le dimanche 11 mars 2012

La Fère ne devrait pas buter ce dimanche contre le dernier de la poule, toujours à la recherche d'une première victoire. C'est même un nouveau 3-0 que les Axonaises chercheront à ramener de la proche banlieue parisienne, tant l'écart de niveau est grand entre les deux camps.
En l'absence de Gaëtan Cyrulik, malade, la capitaine et passeuse Anne-Sophie Moreau a supervisé le dernier entraînement.
Mais le technicien laférois sera bien présent en Hauts-de-Seine et, comme à son habitude, exhortera son équipe à la prudence. Cependant, ses filles, expérimentées, éviteront le piège d'un match trop facile…

Anne-Sophie MOREAU (La Fère) : « Ne pas se faire surprendre par une équipe qui ne joue pas, rester concentrées et jouer notre jeu à fond, voilà nos atouts aujourd'hui. On pense déjà au match suivant, dans deux semaines, contre Terville, leader. Dans cette optique, le coach va certainement en profiter pour donner du temps de jeu à celles d'entre nous qui en ont peu habituellement ».

 
L'Union
 

Trop fort, La Fère !

Publié le lundi 05 mars 2012

Tatar et les siennes n'ont fait qu'une bouchée des Rémoises.

Tatar et les siennes n'ont fait qu'une bouchée des Rémoises. 

Le premier set confirmait les propos de Sophie Laurent, la coach rémoise, avant la rencontre : « La Fère, c'est un gros morceau. »
Les Axonaises faisaient un premier break significatif à 10-5. Reims se reprenait avant que les visiteuses, très complètes, ne s'envolent (19-8).


Petite alerte au troisième set
Sans espoir de retour, le RMV s'inclinait sur un score sans appel avec la puissante patte gauche de Venkovska qui concluait le set (25-13). En hissant leur qualité de jeu au niveau de l'adversaire, les Rémoises y croyaient longtemps dans le deuxième set. Encore en tête à 17-13, elles se faisaient reprendre à 21 partout pour laisser filer une manche qui aurait pu tomber dans leur escarcelle (25-23).
Psychologiquement, ce scénario pouvait laisser des traces et avec un retard de cinq points dès l'entame du troisième set (9-4), on ne donnait pas cher de la peau des partenaires de Justine Jarleton. Pourtant, les Laféroises, en se désunissant, tendaient elles-mêmes le bâton pour se faire battre (11-11 puis 18-17).
Le maigre avantage ne tenait pas bien longtemps. Le VBCL retrouvait sa dynamique pour finir le travail proprement (25-21).
Ce n'est pas tant le RMV qui avait démérité. L'adversaire était simplement hors de portée.

REIMS. - La Fère bat Reims 3-0 (25-13 en 22', 25-23 en 26', 25-21 en 26'). 30 spectateurs. Arbitres : MM. Grosselin et Rolain.
REIMS : Dessoye, Jacquot, Jarleton, Rodicq, Poupart, Didier, Laurent, Paulin (libero), Van De Woestyne.
LA FÈRE : Tatar, Potel, Vancovska, Dujon, Moreau, Quizy, Okuwiezski, Birnbaum.

 
 
 
 
 

 

Publié le mardi 14 février 2012

  • Nationale 3 féminine

YERRE - LA FERE : 0-3 (18-25 ; 17-25 ; 16-25). Arbitrage de MM. Colin et Laurent.
- Le groupe de La Fère : Moreau, Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Vancovska, Birnbaum, Monnier, Okuwiezski.
Gaëtan Cyrulik (entraîneur de La Fère) : « Malgré ce qu'indique le score on n'a pas très bien joué, au début en tout cas. L'équipe a eu du mal à démarrer le match. Au premier set on n'était pas dedans. Il y a eu des mauvaises réceptions qui ont compliqué la relance. Yerre a ensuite changé de passeuse et a eu du mal à s'adapter. Comme de notre côté on est mieux, on gagne ce set. Accrochés 8-7 au début du deuxième, on fait ensuite une série qui nous mène à 16-11. Ensuite, on déroule. Le début du troisième set est également serré. Mais comme on continue à bien jouer l'écart se creuse naturellement. En résumé, on a bien servi, bien défendu et c'est une nouvelle victoire 3-0 et trois points de plus dans notre quête des sommets. On a maintenant trois semaines de coupure, une première semaine avec un seul entraînement, puis deux semaines pour préparer la dernière ligne droite où rien ne sera facile. »

 

 

L'Union

La Fère engrange

 

Publié le lundi 13 février 2012 

La Fère bat Yerres 3 sets à 0 (25-18, 25-17, 25-16). C'est anecdotique certainement, en tout cas, personne à La Fère n'avait fait le calcul, mais avec la victoire en banlieue parisienne, à Yerres, le club du président Joël Cuvillier est mathématiquement déjà certain de garder sa place en Nationale 3.
Cependant, c'est vers la Nationale 2 que les regards laférois sont tournés depuis un certain temps déjà et les trois points pris à Yerres sont une étape de plus vers cet objectif.

Bon pour le moral

Le score du premier set est flatteur pour le groupe axonais, dominé en début de match avant qu'un changement de passeuse en face ne perturbe l'adversaire.
« On a eu du mal à entrer dans la partie, avec de mauvaises réceptions qui compliquaient tout le reste. On jouait déjà mieux au moment du changement et cela nous a facilité le gain du set », confiait Gaëtan Cyrulik, le technicien laférois.
Les sets suivants étaient accrochés jusqu'au premier temps mort technique, mais La Fère imposait son jeu à chaque fois en servant bien, défendant parfaitement et déroulait tranquillement jusqu'en fin de chaque set.
Une victoire 3-0 qui fait du bien au moral avant la coupure de trois semaines et une préparation pour le sprint final, « où rien ne sera facile », ajoute Gaëtan Cyrulik.

YERRES. – La Fère bat Yerres 3 sets à 0 (25-18, 25-17, 25-16). Arbitres: MM. Colin et Laurent.
LA FERE: Moreau (cap.), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Vancovska, Birnbaum, Monnier et Okuwiezski. Entraîneur: Gaëtan Cyrulik.

 

 

L'Union

La Fère en patron

 

Publié le lundi 06 février 2012


Agathe Potel a été impériale surtout au service.

Agathe Potel a été impériale surtout au service.

 

LA FERE (Aisne). La Fère a profité du match avancé de la 15e journée pour se porter en tête du classement. Pour recevoir Chaville (9e), le groupe de Gaëtan Cyrulik s'était réfugié en salle annexe du centre sportif de La Fère, mieux chauffée que la salle principale.

Quizy efficace


Un changement qui n'a pas perturbé la formation laféroise qui reste invaincue à domicile après avoir infligé un 3-0 aux Franciliennes.
Un premier set vite plié après une série de douze points, (5-3, 17-3), grâce aux services ultra-puissants d'Agathe Potel, des services qui n'ont jamais permis aux banlieusardes parisiennes de s'organiser et de préparer sereinement leurs attaques.
Chaville se reprenait dans le deuxième set et faisait douter les Laféroises qui avaient le tort de laisser jouer leur adversaire.
Une nouvelle série, cette fois avec Paméla Quizy au service, allait faire une première différence en milieu de set (10-7, puis 15-7) avant un retour adverse 18-17, puis 23-21, mais l'expérience des locales suffisait à conclure le set 25-22.
Chaville, qui s'est présenté avec une passeuse inexpérimentée et quelques blessées, ne pouvait rien faire pour inverser la tendance et perdait le troisième set 25-18 et le match.
Les Axonaises ont fait un pas supplémentaire vers la Nationale 2, même si personne ne souhaite encore l'évoquer.

 

 

 

 

 


L'Union

La Fère : et de douze !

 

Publié le lundi 30 janvier 2012 

LA FERE (Aisne) Hier, les Laféroises ont engrangé une douzième victoire en treize rencontres. Un succès facile et sans relief, presque sans intérêt, sauf les trois points. Ce qui permet au groupe axonais de rester à courte distance du leader Terville.
Pour faire du beau jeu, il faut être deux et les banlieusardes parisiennes, venues sans leur meilleure joueuse, étaient trop faibles pour inquiéter le groupe de Gaëtan Cyrulik, l'entraîneur axonais.


« Il faut retravailler sérieusement »
Des Laféroises qui ont toujours fait la course en tête dans chaque set, en bénéficiant de la faiblesse adverse en réception et au service. Chaque erreur laféroise était immédiatement compensée par un cadeau du camp d'en face. Difficile dans ces conditions de serrer leur jeu et de justifier leur deuxième place au classement.
Dans cette grisaille, Gaëtan Cyrulik a néanmoins noté le bon match de Michaëla Vancovska, le résultat d'un bon travail à l'entraînement.
« On a fait un très bon début de saison, mais depuis la coupure de Noël, où la plupart des filles se sont peu entraînées, on n'a pas retrouvé notre niveau de jeu. On gagne sur nos acquis, mais si on veut garder notre deuxième place, voire faire mieux, il faut retravailler très sérieusement », analysait le technicien axonais.

L'Union

Bonne opération pour La Fère

 

Publié le lundi 23 janvier 2012

La Fère bat Lys Lille Métropole 3-1 (25-23, 25-20, 22-25, 25-20). Très bonne opération pour La Fère qui gagne en déplacement une rencontre que Gaëtan Cyrulik, son entraîneur, redoutait. Et qui se rapproche à deux points du leader, Terville, défait dans le même temps à Villers-Cotterêts.
La Fère, qui recevra Terville en mars, peut de nouveau rêver à la première place finale.

LILLE. - La Fère bat Lys Lille Métropole 3-1 (25-23, 25-20, 22-25, 25-20). Arbitres : MM. Konarkowski et Fin.
LA FERE : Moreau (cap.), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Vancovska, Monnier.

La Fère fait un solide dauphin

 

Publié le mercredi 18 janvier 2012 

Les Laféroises ont été supérieures aux Cotteréziennes samedi soir.

Les Laféroises ont été supérieures aux Cotteréziennes samedi soir.

  • VILLERS COTTERETS - LA FERE : 1-3 (17-25, 15-25, 26-24, 15-25)

Arbitrage de MM Melaïa et Deresmes.
- Le groupe de Villers : Nugue, Armardja, Dudiot, Houchot, Pelletier, Mohamed, Lamazou, Lapeyre, El Ghali, Chelaoui, Bakima. Entraîneur : Serge Edongo.
- Le groupe de La Fère : Moreau (cap.), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Vancovska, Birnbaum, Monnier et Okuwiezski. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.
- Serge Edongo (entraîneur de Villers-Cotterêts) : « On s'est bien battu, contre une équipe meilleure que nous. On n'a pas vraiment joué à notre niveau, on est passé à côté de notre match, peut être à cause de l'envie de trop bien faire. On a alterné les hauts et les bas, dans les trois sets perdus on a chaque fois subi une série de points qu'on n'a pas ensuite été capables de remonter. On a été défaillant sur nos points forts habituels, le service et la réception, qu'il va falloir travailler et retravailler encore à l'entraînement. On prend par exemple un 6-0 contre nous dès l'entame du quatrième set, et le set et le match sont alors déjà pliés. On reçoit le leader Terville dimanche prochain et il va falloir être très performant si on veut prendre au moins un point. »
- Gaëtan Cyrulik (entraîneur de La Fère) : « On a fait un bon match, collectivement et individuellement. Toutes les filles ont bien joué dans ce match où les scores ne reflètent pas vraiment la partie. En face c'était une bonne équipe avec entre autres trois bonnes joueuses, Pelletier et Nugue bien sûr et aussi la cadette Mohamed. Les premier, deuxième et quatrième sets ont été difficiles à gagner. On a simplement aligné alors quelques séries de points qui ont fait la différence. Il a suffi d'être un peu moins bon au service et en attaque pour perdre le troisième set. On en saura plus sur notre classement final dimanche prochain après notre déplacement à Lys Lille, une équipe que je crains fort. »

L'Union

La Fère avec maîtrise

 

Publié le lundi 16 janvier 2012


Tatar et les Laféroises  ont confirmé leur statut.

Tatar et les Laféroises ont confirmé leur statut.

 

L'étanchéité défensive laféroise s'est avérée la clef de la réussite d'un derby où son hôte cotterézien n'est parvenu - qu'en de trop rares occasions - à se créer des brèches ! Face à ce bloc hermétique, Leïla Mohammed et consorts ont tenté courageusement sans jamais y parvenir cependant à semer le trouble dans les rangs d'une formation expérimentée.
Animées par l'envie d'expédier les affaires courantes, les visiteuses débutaient ce duel pied au plancher et bousculaient rapidement un courageux adversaire. Dans l'impossibilité toutefois de faire face aux assauts répétés (10-4 puis 15-7). Vagues successives qui le plongeaient alors dans un inévitable désarroi (25-15). Le deuxième acte donnait écho au précédent. Toujours bien en place, les Laféroises maintenaient le cap (19-11). Puis s'en remettaient ensuite aux services d'Agathe Potel pour assener le coup de grâce (15-25).


Le doute s'installe
Un genou à terre, les locales ne désarmaient pas pour autant et sonnaient d'ailleurs la révolte par l'intermédiaire de Tatiana Pelletier. Tambour battant, les Cotteréziennes récitaient enfin leurs gammes et donnaient même la réplique à un VBLF soudainement en proie au doute (17-17). Qui laissait alors glisser entre ses doigts le gain d'une rencontre sur laquelle il paraissait pourtant avoir la mainmise (24-26).
Reste que cette débauche d'énergie locale s'avérait trop éphémère pour prétendre interrompre la belle partition du groupe laférois. Où Anne-Sophie Moreau s'affirmait d'ailleurs en chef d'orchestre. Retombées dans leurs travers, les Cotteréziennes courbaient à nouveau l'échine. Une opportunité dont se satisfaisait cette fois un effectif laférois galvanisé par la volonté de relever rapidement la tête.. (8-2 puis 11-4) Le VBLF tenait son succès et n'allait cette fois plus le lâcher ! (25-15).

Serge EDONGO-ANDEMBE (Villers) : « Nous connaissions la difficulté de notre tâche et par des maladresses à répétition nous nous la sommes compliquée ! Notre service a été défaillant comme notre réception d’ailleurs. Que dire de plus ? Que les joueuses doivent se reprendre au plus vite. »

Gaëtan CYRULIK (La Fère) : « L’essentiel est acquis mais je dois admettre que la prestation me laisse perplexe. La peur parfois de trop bien faire, une certaine gentillesse dans le dernier geste sont à déplorer au cours d’une rencontre où cependant le score me semble assez sévère. Notre avenir ? Rester sur le podium jusqu’à la fin de ce championnat pardi (sourire) »

Un premier set catastrophe pour la Fère 

 

Publié le mardi 20 décembre 2011

Les Laféroises ont connu un trou mémorable durant le premier set, avant de rectifier le tir et de conforter un peu plus encore leur deuxième place au classement.

Les Laféroises ont connu un trou mémorable durant le premier set, avant de rectifier le tir et de conforter un peu plus encore leur deuxième place au classement.


Comment perdre un set quand on mène facilement 21-13, à domicile de surcroît ? Seules, apparemment, les Laféroises avaient la réponse ce dimanche après-midi face à une équipe de Pont-à-Mousson venue pour le compte de la 10e journée de championnat de Nationale 3 féminine.

 

Les Laféroises ont soudain été absentes, encaissant un 11-0 sec. Un trou noir comme elles en connaissaient les saisons précédentes, ou comme à Terville cette année. Onze points consécutifs avec la capitaine lorraine Mélanie Dias au service, la meilleure joueuse, et de loin, de son équipe.
La Fère devait alors céder ce premier set à des Lorraines pas malheureuses. Les Axonaises restaient bouche bée !

Eugénie Tatar sonne le réveil laférois

Mais les filles de l'entraîneur axonais Gaëtan Cyrulik étaient un ton au-dessus et le montraient dès l'entame du deuxième set en menant 8-1 avec pas moins de cinq aces d'Eugénie Tatar, qui prenait pour cible la jeune libero Océane Maréchal.
Le miracle ne pouvait se répéter plusieurs fois dans la même journée et Pont-à-Mousson devait s'incliner fort logiquement dans les trois sets suivant, de façon nette et sans frayeur pour La Fère. Trois sets conclus 25-14, 25-16 et 25-15, La Fère se reprenait et faisait oublier la légère défaillance du premier set.
Dans cette rencontre, deux joueuses se sont mises en évidence. Eugénie Tatar qui a fait un très bon match dans une bonne équipe laféroise et Mélanie Dias qui a survolé une faible équipe lorraine.
Avec la victoire champenoise dans le match opposant les deux troisièmes de leur poule, Reims et Villers-Cotterêts, La Fère possède maintenant neuf points d'avance sur le quatrième, de quoi satisfaire Gaëtan Cyrulik pour qui un résultat final hors du podium serait un échec.

La Fère s'impose sur le fil 

 

Publié le mardi 13 décembre 2011

La Fère a souffert à Wattignies. Mais, au final, la victoire a été au bout des cinq sets.			        (photo G.H.)

La Fère a souffert à Wattignies. Mais, au final, la victoire a été au bout des cinq sets. (photo G.H.)

WATTIGNIES - LA FERE :
2-3 (28-26 ; 16-25 ; 25-22 ; 16-25 ; 14-16). Arbitrage de MM. Leconte et Coppin.
- La Fère : Moreau (capitaine), Tatar, Quizy, Dujon, Vancovska, Birnbaum, Monnier et Okuwiezski. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.
Gaëtan Cyrulik (entraîneur de La Fère ) : « On prend deux points à Wattignies. Je n'en attendais pas plus de l'équipe qui a joué sans Agathe Potel qui soigne son genou blessé. On perd le premier et le troisième sets en ne servant pas très bien malgré quelques bonnes réactions. On sert beaucoup mieux au deuxième et là on les empêche de jouer au centre. Wattignies nous donne le quatrième set où l'on mène 8-0 puis 12-2. Et on réussit un super coup dans le tie-break en marquant cinq points de suite pour passer de 11-14 à 16-14. Collectivement, on est bien. Mentalement, il y a encore du travail. Il faut que l'on admette de perdre des points. C'était la première fois que Wattignies jouait au complet, après avoir démarré le championnat avec quatre titulaires blessées. Je crois qu'ils vont en faire souffrir plus d'un maintenant. »

L'Union

Une bouffée d'oxygène pour La Fère

 

Publié le lundi 12 décembre 2011 

LA FÈRE BAT WATTIGNIES 3 SETS À 2.

 

« Je pense qu'on fait une bonne affaire en prenant deux points à Wattignies. C'est une équipe qui a démarré la saison avec quatre titulaires blessées et qui jouait pour la première fois au complet. Elles vont en faire souffrir quelques-uns maintenant.
On ne sert pas au top dans le premier set, que l'on perd de peu. Notre service est beaucoup mieux dans le deuxième set et là on gagne facilement.
Le troisième est à l'image du premier. Le quatrième est « offert » par Wattignies. On mène 8-0, puis 12-2 pour finir 25-16. Et on sauve trois balles de matchs lorsqu'on est mené 11-14 dans le set décisif.
On passe cinq points de suite pour gagner le set et le match.
Ces deux points nous donnent maintenant six longueurs d'avance sur notre poursuivant après la défaite de Reims à Pont-à-Mousson », expliquait l'entraîneur Gaëtan Cyrulik.

Des changements et une victoire pour La Fère

 

Publié le mardi 29 novembre 2011

La Fère a retrouvé le chemin de la victoire face à Savigny.

      La Fère a retrouvé le chemin de la victoire face à Savigny.


Avec les absences programmées de la Tchèque Michaëla Vancovska, malade, et d'Agathe Potel, blessée au genou cette semaine à l'entraînement, Gaëtan Cyrulik, le coach laférois, a dû complètement changer son système de jeu pour la réception de Savigny.

 

Ainsi, Eugénie Tatar a laissé son poste au centre à Claire Okuwieski pour prendre le poste 4 et Katia Monnier est restée en défense. L'ensemble du groupe s'est s'adapté rapidement à un système de jeu jamais travaillé à l'entraînement. D'autant plus que ni Okuwieski, ni Monnier, qui n'avaient quasiment pas de temps de jeu avant ce dimanche, ont été très peu sollicitées par les banlieusardes parisiennes qui n'ont pratiquement jamais varié de stratégie.
Les Laféroises gagnent facilement les deux premiers sets (25-18 et 25-17) grâce à un bon service et aux attaques d'Eugénie Tatar et Paméla Quizy « qui envoient du lourd » dixit leur entraîneur.
Elles perdent ensuite le troisième acte (18-25) suite à un problème de concentration et à trois fautes d'arbitrage sifflées contre elles. Et comme le service se dégrade peu à peu le quatrième set est à deux doigts d'être perdu puisqu'elles sont menées 19-22 après quatre fautes de suite. Les attaquantes sauvent la situation en continuant le pilonnage adverse (25-22)
Une victoire (3-1), qui au-delà des trois points qu'elle rapporte, fait du bien au moral et au mental des équipières d'Anne-Sophie Moreau.

 

  • LA FERE - SAVIGNY : 3-1 (25-18 ; 25-17 ; 18-25 ; 25-22)

Complexe sportif. Arbitrage de MM Schenk et Paga

- La Fère : Moreau (capitaine), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Monnier, Birnbaum, Okuwieski. Entraîneur : Gaëtan 

 


L'Union

La Fère a du répondant

 Publié le lundi 28 novembre 2011 

Eugénie Tatar et les Laféroises sont restées maitresses à la maison.

Eugénie Tatar et les Laféroises sont restées maitresses à la maison.


Malgré la blessure d'Agathe Potel et l'absence de Michaëla Vancovska, malade, les Laféroises ont dicté leur loi.

 

La Fère bat Savigny 3 sets à 1 (25-18, 25-17, 18-25, 25-22). AGATHE POTEL, qui n'a joué que quelques minutes suite à sa blessure au genou lors de l'ultime entraînement et Michaëla Vancovska, absente (malade), c'est tout le dispositif de l'équipe entraînée par Gaëtan Cyrulik qui était à revoir.
Claire Okuwieski a donc joué au centre, Katia Monnier a étoffé la défense et Eugénie Tatar a pris le poste 4. Malgré ces absences et les changements concernant le système de jeu, les Laféroises ont gagné contre Savigny, une bonne équipe de milieu de tableau.

« Bon pour le moral »

« Les filles ont su s'adapter à un système de jeu nouveau pour elles. Et en face, elles n'ont pas changé de stratégie. Claire Okuwieski et Katia Monnier, qui ont très peu de temps de jeu depuis le début de la saison, ont été peu sollicitées et c'était pas plus mal pour nous. Et les filles ont très bien joué. Le service a été bon au début puis un peu moins dans le dernier set où on est par exemple mené 19-22 après quatre services ratés. Mais là, comme pendant tout le match, Eugénie Tatar et Paméla Quizy ont envoyé du lourd pour le gain du set. On ne perd qu'un set, le troisième, parce qu'on se déconcentre suite à trois fautes d'arbitrage.
A part le block-défense qu'on va travailler pendant la mini-coupure à venir, je suis satisfait de ce résultat qui nous fait du bien au moral en montrant qu'on peut gagner malgré des absences », confiait l'entraîneur Gaëtan Cyrulik.

LA FERE. – La Fère bat Savigny 3 sets à 1 (25-18, 25-17, 18-25, 25-22). Arbitres: MM Schenk et Paga.
LA FERE: Moreau (cap.), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Monnier, Birnbaum, Okuwieski.

L'Union

Les Laféroises corrigées

 

Publié le lundi 21 novembre 2011


Tatar et les Laféroises ont connu des entames de set difficiles.

Tatar et les Laféroises ont connu des entames de set difficiles.


Terville-Florange bat La Fère 3 sets à 0.

 

En déplacement à Terville-Florange pour le compte de la 7e journée, les Laféroises ont enregistré une défaite en trois sets.
La Fère démarrait bien la rencontre et menait 15-12. Et c'est alors qu'intervenait la première série des Lorraines : 2-13 et La Fère perdait 17-25.
Deux autres séries négatives suivaient pour les Axonaises qui démarraient très mal les deux sets suivants.
Deux fois menées 4-12, elles allaient se reprendre quelque peu, mais allaient logiquement perdre les deux sets 14-25 et 18-25.

Gaëtan CYRULIK (entraîneur de La Fère) : « On a pris une bonne fessée. L'absence de Michaëla Vancovska n'explique pas tout.
Les filles ont joué avec la peur, on n'a été bon dans aucun secteur de jeu, sauf au service. Notre réception n'a rien eu à voir avec ce qu'on sait faire d'habitude.
Je suis déçu par la manière, elles ont vite baissé les bras. Je crois que c'est dans la tête qu'on a perdu.
Il faut dire que si on joue nos prochains matches comme ça, on perdra contre toutes les équipes de la poule. Il faut vite retrouver notre volley ».

L'Union

La Fère garde le cap

 

Publié le lundi 31 octobre 2011

La série se poursuit pour Quizy et les Laféroises.

La série se poursuit pour Quizy et les Laféroises.

LA FÈRE BAT REIMS 3 SETS À 1.

Pour cette 5e journée, deux des leaders, La Fère et Reims, se sont testés samedi soir au complexe sportif de La Fère. Et à ce petit jeu, entre deux équipes qui s'estiment et se connaissent bien, c'est celle du président Joël Cuvillier qui a conservé le fauteuil de leader de la poule D.
Si à la lecture des sets, la victoire de La Fère est nette, il n'en a pas toujours été ainsi sur le parquet. Et c'est sans doute le mental, comme le prévoyait Gaëtan Cyrulik le technicien axonais, qui a fait la différence. Un diagnostic confirmé en fin de rencontre par Sophie Laurent, entraîneur-joueuse de Reims.
« On a mal servi par rapport à ce qu'on sait faire, avec beaucoup trop de fautes et ce n'est pas un problème de technique, c'est dans la tête que cela s'est passé ».
Face à une équipe timorée, pas encore dans le match, La Fère démarrait fort le premier set, 4-0 puis 8-2 et 12-3. Reims se reprenait, faisait jeu égal par la suite, mais perdait logiquement le set 25-17.

Passages à vide

Une réaction champenoise qui annonçait déjà le résultat du deuxième set.
Si l'entame était en faveur des Lafèroises, le contre rémois, impérial et les frappes de Bazile allaient vite faire la différence.
Reims égalisait et justifiait alors sa place au classement. Mais la suite allait être beaucoup plus difficile pour les visiteuses, deux passages à vide, deux véritables trous d'air, dans le milieu des 3e et 4e sets, allaient donner les trois points de la victoire aux Laféroises.
Dans le 3e set, à 11-10 le score était passé à 19-10 suite aux services appuyés de la Lafèroise Agathe Potel et au 4e set, le score était passé en quelques instants de 5-9 à 17-11, un deuxième passage à vide, qui donnait le gain du set et du match à l'équipe qui était manifestement la plus complète.
Une bonne opération pour le groupe de Gaëtan Cyrulik, mais ce dernier reste toujours aussi prudent pour la suite du championnat en rappelant son problème d'effectif.
« On a fait un bon match face à une bonne équipe, mais pour la suite rien n'est gagné. Si j'ai une seule blessée, je suis « mort ». Ce sera alors plusieurs défaites de suite ».

 


 La Fère continue sur sa lancée

 

Publié le mardi 25 octobre 2011

La Fère est toujours invaincu cette saison.

La Fère est toujours invaincu cette saison.


Décidément, on n’arrête plus les Laféroises. Le leader de la poule vient d’aligner un quatrième succès consécutif à Chaville (1-3).

 

Pour cette quatrième journée de championnat, les Laféroises s'étaient donné rendez-vous à Chaville, ville de la banlieue ouest parisienne. Ce duel avait valeur de premier véritable test de la saison, après trois victoires faciles contre les trois promus de la poule. Et au final, cette nouvelle joute s'est encore achevée par une victoire (3-1). Mais cette fois, la rencontre a été très compliquée, comme l'explique Gaëtan Cyrulik, l'entraîneur axonais : « On n'a pas fait un gros match. A cela, il y a plein de raisons. Je pense qu'il y a la peur de perdre un premier match en rencontrant une bonne équipe. Il y a aussi des consignes de match qui ne sont pas toujours bien respectées, des filles pas au top comme Michaëla Vancovska fiévreuse et Eugény Tatar pas du tout dans son assiette. Seules Karine Birnbaum et Paméla Quizy ont joué à leur niveau. Quant à Sandrine Dujon, sans entraînement depuis un mois après sa blessure à l'épaule, elle n'a que peu joué ».

« Encourageant pour la suite »

Avec un début d'explication à cela. Toutes les équipes de Nationale 3, masculines ou féminines, ont semble-t-il bien profité de la mini-trêve de quinze jours pour durcir les entraînements. Les Laféroises ont plutôt fait un break, absentes des entraînements.
Moralité, hier après-midi, La Fère a fait un retour poussif, sans collectif, devant une équipe que Gaëtan Cyrulik a jugée « costaud en défense ». Avant d'ajouter : « On a joué petit bras, au service comme en attaque. On n'arrivait pas à faire tomber la balle ».
Mais le technicien n'en oublie pas pour autant le gros point positif de la journée : « une victoire et trois points dans cette rencontre, qui aurait pu même se terminer en trois sets sans une erreur d'arbitrage au deuxième set. C'est encourageant pour la suite ».

 

  • CHAVILLE - LA FERE : 1-3 (23-25 ; 25-19 ; 23-25 ; 21-25)

Arbitrage de MM. Winckel et Likiliki
- La Fère : Moreau (capitaine), Tatar, Ag. Potel, Quizy, Dujon, Vancovska, Birnbaum. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.

 


L'Union

En attendant Reims

 

Publié le lundi 24 octobre 2011 

Quatrième victoire pour les Laféroises dans cette quatrième journée et une place de leader sauvegardée. Après trois journées faciles, c'était hier à Chaville un premier véritable test pour les coéquipières d'Anne-Sophie Moreau.
Un succès 3 sets à 1 décroché dans la douleur. « Sans doute la peur de perdre un premier match, mais on n'a pas été bon, sans collectif. La coupure n'a pas fait du bien. Il y avait trop d'absentes à l'entraînement. Alors que certainement les autres équipes en ont profité pour se régler, pour corriger leurs défauts.
De plus, les filles n'étaient pas au top, Michaëla Vancovska fiévreuse, Eugénie Tatar, pas dans son assiette, seules Paméla Quizy et Karine Birnbaum ont joué à leur niveau. Au service on a joué petit bras, en attaque on n'arrivait pas à faire tomber la balle contre cette équipe de Chaville qui a très bien défendu », expliquait le technicien Gaëtan Cyrulic.
Cela aurait même dû être un simple 3 sets à 0, si l'arbitre avait appliqué la règle au 2e set lorsqu'une fille de Chaville s'est présentée au service alors qu'elle n'était pas sur la composition. « On menait alors 9-8 et cela aurait dû faire 9-0 pour nous. Après 10 minutes de discussion on était sorti du match et on a perdu un set qu'on devait gagner ». La Fère accueillera Reims, invaincu, la semaine prochaine.

 


L'Union

Quand La Fère enchaîne !

 

Publié le lundi 10 octobre 2011 à 11H00 

Et de trois sur trois pour le VCLF, qui est la seule formation à n'avoir pas concédé le moindre set.

Et de trois sur trois pour le VCLF, qui est la seule formation à n'avoir pas concédé le moindre set.

La Fère bat Yerres 3-0.

Pour la troisième fois en autant de journées, c'est un score net et sans appel de 3-0 que les Laféroises ont réservé à leurs adversaires du jour.
Yerres se présentait au complexe sportif avec deux défaites au compteur mais méritait un meilleur classement comme le confirmait Jean Luc Le Bourlot, technicien francilien : « Contre Chaville, il nous manquait deux joueuses et, à Reims, on a rencontré une équipe qui a fait un match plein ».
C'est d'ailleurs ce que semblait confirmer le premier set avec une égalité à 19, avant une première absence des visiteurs et un set conclu 25-20 par Eugénie Tatar. Après un bon début deuxième manche, à 8-5 pour elles, les Yerroises encaissaient un cinglant 11-0, Paméla Quizy œuvrant au service. La Fère déroulait alors pour empocher ce set 25-15.

Birnbaum boucle


Scénario identique dans le set suivant quand, après une bonne entame (9-9), les banlieusardes parisiennes encaissaient deux 4-0 consécutifs.
17-10, set et match étaient pliés, Karine Birnbaum, remplaçante de Sandrine Dujon blessée, inscrivant le dernier point du match.
Le manque de régularité des visiteuses s'avéra fatal face au groupe de Gaëtan Cyrulik, dont l'équipe homogène, sans faille, conserve sans problème sa première place.

 


L'Union

La Fère sans souci

 

Publié le lundi 03 octobre 2011 à 11H00

 

LA FÈRE BAT BOULOGNE-BILLANCOURT 3-0.

Deuxième rencontre du championnat et deuxième victoire pour les coéquipières de la capitaine, Anne-Sophie Moreau.
Un excellent début de saison, mais il faudra attendre encore deux ou trois journées pour bien cerner les forces et les faiblesses en présence dans cette poule D.
La Fère est maintenant une équipe expérimentée. L'absence d'Aubéline Cyrulik-Potel est bien suppléée par la recrue tchèque Mikhaela Vancovska, « une fille en or », dixit son entraîneur.
Et Karine Birnbaum a bien remplacé Sandrine Dujon, blessée à l'épaule.
n Gaëtan CYRULIK (La Fère) : « Les trois sets se ressemblent. On a toujours été devant au score. Les filles ont été régulières même si elles n'ont pas toujours été à 100 %. En fait, elles se sont complétées, quand l'une était moins performante au service, les autres assuraient le coup. Idem en réception et en attaque. On a bien géré les coups de moins bien lorsque, par exemple, l'ACBB revenait au score à cause de quelques services manqués. Au-delà du score, je tiens à souligner le bon esprit de l'équipe, à l'image de Sandrine Dujon, blessée à l'épaule, qui a tenu cependant à faire le déplacement. »

 
BOULOGNE-BILLANCOURT. - La Fère bat Boulogne- Billancourt 3-0 (25-17, 25-17, 25-17). Arbitres : MM. De Véra et Thomas.
LA FERE : Moreau (cap), Tatar, Dujon, Ag. Potel, Quizy, Monnier, Vancovska, Birnbaum.


La Fère continue de se faire plaisir

 

Publié le mardi 04 octobre 2011 à 14H00

Deuxième journée et deuxième succès pour La Fère.

Deuxième journée et deuxième succès pour La Fère.


La Fère est tout sourire en ce début de saison. La raison de cette euphorie est simple. Le groupe entraîné par Gaëtan Cyrulik vient d'enregistrer son deuxième succès, en autant de matches jouées.

 

« C'est une deuxième victoire en deux rencontres, chose qui n'était jamais arrivée depuis notre arrivée en Nationale 3. Il va maintenant falloir attendre encore quelques rencontres pour véritablement analyser la poule D et connaître les forces réelles de nos adversaires pour le podium final. »
L'entraîneur n'est pas uniquement satisfait du résultat. Dimanche après-midi, il a vu une équipe qui s'est battue sur le terrain, et surtout solidaire. « Le groupe a toujours été solidaire, se complétant régulièrement. Si l'une avait des absences au service, les autres devenaient performantes. Idem en attaque ou en réception. »
Et que dire de Sandrine Dujon.
Alors blessée à l'épaule (très certainement une tendinite), la joueuse laféroise a fait le déplacement en sachant qu'elle ne pourrait tenir sa place sur le parquet. Autre motif de satisfaction pour Gaëtan Cyrulik, l'intégration de ses nouvelles joueuses. « Nos deux recrues, Mikhaela Vancovska et Karine Birnbaum, se sont bien intégrées dans le collectif et la première citée a été aujourd'hui, avec Eugénie Tatar, la meilleure en attaque. En contrepartie notre bloc/défense n'a pas été au top, on va travailler là dessus dès cette semaine à l'entraînement. »
C'est grâce à toutes ces valeurs que La Fère est parvenu à s'extirper sans trop de problème des griffes de l'ACBB hier après-midi.
Un succès en trois sets qui ne souffre d'aucune contestation, comme le souligne Gaëtan Cyrulik : « Ce fut pour nous un match facile. Les trois sets ont été des copies parfaites. » De bon augure pour la suite du championnat...

  • ACBB - LA FERE : 3-0 (25-17, 25-17, 25-17)

Arbitrage de MM De Véra et Thomas
- La Fère : Moreau (capitaine), Eugénie Tatar, Sandrine Dujon (?), Agathe Potel, Paméla Quizy, Cathia Monnier, Mikhaela Vancovska, Karine Birnbaum. Entraîneur : Gaëtan Cyrulik.

 


L'Union
La Fère sans suspense
Publié le lundi 26 septembre 2011 à 11H00  

Les consignes de Gaëtan Cyrulik ont été respectées. 
Les consignes de Gaëtan Cyrulik ont été respectées. 
 
LA FERE (Aisne). La Fère bat Lys VB Lille Métropole 3 sets à 0.
 

Dans cette rencontre jouée pour le compte de la première journée de Nationale 3, les Lafèroises n'ont fait aucun cadeau aux promues venues de la banlieue lilloise. Des promues qui venaient pour apprendre et qui ont effectivement reçu une bonne leçon.
Et les coéquipières d'Anne-Sophie Moreau en ont profité pour réaliser une première, gagner enfin leur premier match de la saison. Gaëtan Cyrulik, l'entraîneur axonais, présentait pour l'occasion sa meilleure équipe, un groupe expérimenté dans lequel se sont parfaitement intégrées les recrues, la Tchèque Mikhaela Vancovska, joueuse complète et Karine Birnbaum, doublure de Sandrine Dujon en réception.

Une place sur le podium


Une rencontre sans surprise avec un score parfaitement linéaire (8-2, 16-8, 25-15 au 1er set, 8-4, 16-9, 25-14 au 2e et 8-3, 16-5, 25-12 au 3e) qui reflète bien la différence de niveau entre les deux équipes.
« On a fait un super match, toutes les filles ont été au top », analysait Gaëtan Cyrulik au terme des trois sets. « Les consignes ont été bien respectées, j'avais demandé des services sévères en face d'une réception qui me semblait faible. On ne s'est relâché à aucun moment et on a même été bon en réception, domaine qu'on n'a pas particulièrement travaillé à l'entraînement. En face, l'équipe est jeune et progressera certainement ».
Une analyse que partageait le technicien lillois qui reconnaissait la supériorité des Lafèroises, leur voyant une place sur le podium final du championnat et même un peu mieux.

 


Le Fère met fin à la malédiction

Publié le mardi 27 septembre 2011 à 14H00       

Première sortie très convaincante pour les Laféroises qui ont exécuté Lys 3-0.

Première sortie très convaincante pour les Laféroises qui ont exécuté Lys 3-0.

 

 

Jamais depuis son arrivée en Nationale 3, le club axonais n’avait remporté son match d’ouverture. L’erreur a été brillamment réparée samedi devant Lys (3-0).

 

 

Les entames de championnats ratées ont toutes été rangées au placard samedi soir. Une victoire nette et sans bavures (3-0) acquise face au promu lyssois, qui permet ainsi aux Laféroises d'envisager sereinement l'avenir. Car de match, il n'y a pas eu en fait, tant les filles de Gaetan Cyrulik ont rendu une copie presque parfaite. A chaque entame de set, les coéquipières de Pamela Quizy, qui faisait son retour à la compétition après une longue absence, alignaient une série de points qui leur permettait de prendre rapidement les devants au premier temps mort technique (8-2 au premier set, 8-4 au second, 8-3 au troisième).
Avec un effectif très jeune, l'équipe visiteuse avait immédiatement la tête sous l'eau, et n'allait jamais pouvoir se remettre d'entames de set aussi catastrophiques.
Mais, si le premier acte tournait à la démonstration (25-15), le second était entaché de plusieurs fautes au service de la part des Laféroises. Autant de points gratuits qui permettaient aux Lilloises de rester à portée (13-9). Mais ces dernières rendaient la pareille, en étant même plus généreuses. Un 12-5 bien porté par Tatar au block, Potel à la pointe, et la nouvelle venue tchèque Michaela Vencovska permettait aux Axonaises de plier le deuxième set (25-14).
Le troisième set tournait à la démonstration. Les Nordistes n'y étant visiblement plus, La Fère déroulait son volley. Et quand les Lyssoises apportaient une certaine résistance, les rallyes étaient tous sans exception remportés par les Laféroises. Le coach axonais faisait participer toutes ses joueuses à la fête. Et c'est en bonne capitaine qu'Anne Sophie Moreau concluait cette rencontre sur la première balle de match (25-12).
Gaetan Cyrulik ne cachait pas sa satisfaction après une victoire aussi nette, qu'il n'attendait d'ailleurs pas aussi rapide. « Pour moi le score ne reflète pas la physionomie de la rencontre, et je pense que Lys sera plus coriace en milieu de saison. Nous avons été plus propres que je ne le pensais, notamment en réception, car nous n'avions pas travaillé là-dessus. J'avais dit qu'il fallait être sévère au niveau du service, car Lys était extrêmement faiblard en réception. Toutes les filles ont respecté les consignes, même s'il y a encore un peu de boulot à ce niveau. » Et le coach laférois de conclure avec satisfaction : « L'équipe est solide, nous avons un bon fond de jeu, nous n'avons pas réellement de faille !

 

  • LA FERE - LYS VB LILLE METROPOLE : 3-0

(25-15 ; 25-14 ; 25-12)
Complexe Sportif. Arbitrage de MM. Triqueneaux et Melaia.
- La Fère : Tatar, Potel, Vencovska, Dujon, Moreau (capt.), Quizy. Sont entrées : Birnbaum, Monnier. Entraîneur : Gaetan Cyrulik.
- Lys VB Lille Métropole : Wierre, Verdoucq, Delporte, Gorisse, Haewegene, Floury. Sont entrées : Haustrate, Decruyenaere.

L'Union

Joël Cuvillier à l'honneur

Publié le vendredi 16 septembre 2011 à 11H00

Le président du club de volley féminin a reçu une médaille

Le président du club de volley féminin a reçu une médaille

A la suite du forum des associations, samedi dernier, Raymond Deneuville, maire de La Fère, a procédé à la remise de la médaille de Jeunesse et Sports à Joël Cuvillier, président du Volley-club féminin local.
« Cette citation, a t-il noté à l'adresse du récipiendaire, est bien méritée pour les années passées au service du sport. Toutes nos félicitations à vous, ainsi qu'aux licenciées, pour les bons résultats obtenus par le club. »
Joël Cuviller a débuté comme joueur, il y a vingt-huit ans. Il a été trésorier du club, pendant une dizaine d'années.
Il en est le président depuis douze ans.
Le club regroupe une cinquantaine de licenciées. Il est remonté en National depuis six ans.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site